Par Naureen Rizvi, directrice de la région de l’Ontario d’Unifor

Alors qu’il ne reste qu’une semaine dans cette campagne électorale, je dois admettre que je suis nerveuse. Je n’arrête pas de penser ce que signifierait l’élection de Doug Ford comme premier ministre pour nous toutes et tous en Ontario.

Je suis inquiète des impacts des compressions de Doug Ford sur les membres qui se fient au système de soins de santé de l’Ontario, et qui espèrent enfin voir la fin des coûts galopants des médicaments sur ordonnance et des frais des services de garde.

Je crains des répercussions de son intention d’annuler le salaire minimum de 15 dollars de l’heure alors qu’un travailleur sur quatre de la province gagne moins de 15 dollars de l’heure. Il n’y a aucune raison d’annuler la mise en place de la hausse du salaire minimum.

Les travailleuses et travailleurs ne peuvent faire confiance à Doug Ford pour nous défendre, ni d’être honnête quant à ses intentions. Il ne reste qu’une semaine avant les élections et il n’a toujours pas diffusé une plateforme ni ses coûts, et n’a ni révélé ses intentions quant aux compressions dans les services publics. 

Si vous avez regardé les manchettes ces dernières semaines, tout en étant inquiets des dommages qu’un premier ministre Ford causerait, alors il est temps de vous engager à passer à l’action.

La plupart des sondages indiquent que les conservateurs de Ford sont nez à nez avec Andrea Horwath du NPD de l’Ontario, avec des marges extrêmement minces dans toutes les circonscriptions de la province. Tous les votes comptent dans ces élections.

Mais les électeurs ne retireront pas leur appui pour Ford à moins que nous leur donnions une raison et que nous mobilisions nos voisins en tenant des conversations honnêtes. En frappant à chaque porte, nous contribuons à faire en sorte qu’un électeur de plus s’éloigne de son programme risqué et nous permet de révéler à quel point son plan ne bénéficiera qu’aux riches.

Les membres d’Unifor ont voté en décembre au Conseil régional de l'Ontario afin de déployer tous les efforts nécessaires pour empêcher les conservateurs de prendre le pouvoir et pour soutenir les candidates et candidats progressistes. Il est devenu clair que Andrea Horwath et le NPD de l’Ontario est le meilleur parti en liste pour stopper Doug Ford. Il y a un momentum à saisir pour un changement vers le mieux.

Je vous exhorte au courant de cette dernière semaine à envisager le type de province dans laquelle vous souhaitez vivre, et sachez que votre syndicat fait campagne pour un meilleur Ontario, plus équitable.

Je ferai du bénévolat à Whitby en fin de semaine pour la candidate du NPD, Niki Lundquist. Si vous n’avez jamais fait de bénévolat encore, ces élections sont le meilleur moment de commencer avant que nous soyons confrontés à un gouvernement de Ford.

Les membres d’Unifor se sont profondément engagés dans ces élections, dont plusieurs pour la première fois. J’ai rencontré des électeurs qui votaient pour la première fois et des bénévoles dans toutes les circonscriptions que j’ai visitées, des membres d’Unifor qui choisissent ces élections pour franchir une première étape en faisant de l’action politique.

C’est parce qu’ils reconnaissent que ces élections vont déterminer notre avenir pour les prochaines années. La différence est frappante. Nous avons l’occasion de bâtir des services publics durables et d’aborder les inégalités, mais seulement si nous arrivons à convaincre des électeurs de Ford de bâtir un meilleur avenir avec nous.

Vos actions peuvent aider à déterminer qui formera le prochain gouvernement de l’Ontario. Allez-vous vous joindre à moi et faire campagne pour un changement vers le mieux? Contactez le bureau de votre candidate ou candidat local pour vous impliquer. 

 

Showing 1 reaction

Pour activer le compte, cliquer sur le lien qui vous sera fourni par courriel.